GORE...

Publié le par Tao

 

                             

 

Gore

 

Le gore est un sous-genre cinématographique du cinéma d'horreur, caractérisé par des scènes extrêmement sanglantes et très explicites dont l'objectif est d'inspirer le rire, le divertissement ou le dégoût au spectateur.
L’orthographe du mot gore telle que nous la connaissons actuellement remonterait au XIIe siècle. Diverses étymologies du mot sont proposées :
- en ancien anglais gor désigne la saleté ;
- en ancien allemand gyre désigne la même chose ;
- en ancien islandais gor désigne une substance visqueuse ;
- en ancien hollandais goor désigne dégoûtant, miteux, minable ;
- en anglais moderne, le mot gore désigne le sang.
Historiquement et dans plusieurs langues, le terme «gore» est donc associé à quelque chose de sale et de répugnant. À la même époque, ce mot désigne aussi le sang déversé, répandu par les soldats sur les champs de bataille. 

 

Quelques historiettes gores :


- Guillaume enlève tes doigts du nez de grand-père !

- Guillaume, laisse grand-père tranquille !

- Guillaume, dernier avertissement, tu stoppes ou je referme le cercueil.

 

Dis Papa, pourquoi Mémé, elle est toute froide ?
- Tais-toi et creuse !

 

- Maman ! Maman ! Papa s'est pendu au grenier !
Ils montent rapidement au grenier et le trouvent vide.
- Poisson d'avril ! Papa s'est pendu dans la cave.

 

- Papa, pourquoi maman elle court en zigzag ?
- Ta gueule p'tit con, et passe moi les cartouches !

 

- Papa, papa à l'école ils disent tous que j'ai de grandes dents, c’est pas vrai hein ?
- Mais non, ne pleure pas et relève la tête, tu rayes le parquet !

 

- Maman, c'est vrai que la maison a brûlé ?
- Oui, mon chéri.
- Maman, c'est vrai que grand-mère a brûlé avec la maison.
- Oui, mon chéri
- Maman, pourquoi ça sent le caramel ?
- Mon chéri, tu sais bien que grand-mère avait du diabète.

 

- Maman, maman, je peux jouer avec le petit chiot ?
- D'accord, mais quand tu as fini, tu remets tous les os en place dans la poubelle.

 

- Papa, papa, c'est quoi un travesti ?
- Tais-toi et dégrafe mon soutien-gorge. Et puis cesse de m'appeler papa, ça m'énerve.

 

- Maman, maman, c'est quoi l'esclavage ?
- Tais-toi... Quand tu parles, tu pédales moins vite et la lumière du salon baisse d'intensité !

 

Ophéphé

 

Publié dans Humour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

chez michou 03/10/2010 10:57



une bouteille ! non une bonbonne.


a+



la roulotte 02/10/2010 15:02



GORE tu as dit GORE..


c'est tout simplement ce que nous avons fait chez papyserge.. rien de plus..


bizzzzzzzzzzzzou



Tao 02/10/2010 15:09



Alors, je dis en...gore, en...gore !


Bizzzzz



Nicole janemarie 01/10/2010 18:15



Beurrrrrrrrrrrrrrr....... j'ai horreur du gore............je suis tellment fleur bleue mdrrr Bises avec beaucoup de soleil



Tao 01/10/2010 19:24



Bisous à la fleur bleue !



yvetteliban 01/10/2010 17:33



hahaha j'adore ses histoires courtes et macabres j'en raffolais deja etant petites .. quant a l'horreur pas besoin de films, suffit de me regarder le matin dans le miroir.. bisessssssss



Tao 01/10/2010 17:48



Là, tu exagères... pourquoi seulement le matin ! Mdr   Bises



chez michou 01/10/2010 16:48



d'ou le goret alors. je donnerais volontié un ver à ophélie.


a+



Tao 01/10/2010 17:04



Un ver... ou un verre !


Non , un verre, elle ne voudrait pas ! C'est pas assez pour elle, il lui faudrait une bouteille.  A+